deutsch / fran├žais / italiano

 

18. Octobre 2016
PPE:
CSS doit rembourser

La caisse-maladie de Lara, Intras, une société du groupe CSS, a décidé de ne plus accorder le remboursement du traitement avec le médicament Afamelanotide après sa hausse de prix, au contraire d´autres assureurs qui l´ont donné à d´autres malades suivant l´article 71b OAMal. Le cas de Lara a été rapporté récemment par "Il Caffè" dans trois courts articles mis en évidence ci-dessous. Lara ne s´est pas laissée intimider et a courageusement lutté pour ses droits en faisant recours contre la décision de Intras/CSS auprès du Tribunal cantonal des assurances du canton Tessin - Le Tribunal lui a donné raison et, par conséquent, Intras/CSS maintenant doit complètement rembourser le traitement au nouveau prix établi pour la commercialisation du médicament (la référence de l´arrêt du Tribunal cantonal porte le numéro 36.2016.72). Lara a pu enfin sortir de l´ombre et peut maintenant reprendre une vie normale autant sur le plan personnel comme professionnel, et elle ne sera plus prise en otage par une décision d´une assurance qui l´empêchait de prendre un médicament pour elle vitale. Visitez ce site régulièrement pour les développements concernant cet arrêt, une étape importante vers l´égalité de traitement et qui contribue à redonner espoir à tous les patients souffrant de PPE auxquels l´Afamelanotide a été injustement enlevé.

 

17. October 2016
Morbus Pompe:
CPT doit payer

Le Tribunal Fédéral a confirmé un arrêt du Tribunal cantonal des assurances du Canton de Saint-Gall d´Août 2015 et demande que la caisse-maladie CPT paye pour le traitement du Morbus Pompe, redonnent ce médicament vital à la partie plaignante. Ce médicament est répertorié dans la liste des spécialités et l´OFSP a déterminé son prix. De conséquence la compagnie d´assurance aurait à assumer les coûts du traitement. Pourtant elle avait critiqué plusieurs points concernant l´inclusion du médicament dans la liste des spécialités, y compris l´efficacité et l´économicité, et a refusé de payer les coûts du traitement. Le Tribunal Fédéral a maintenant statué que la partie plaignante remplit les conditions pour le paiement des frais en fonction de la liste des spécialités, et que l´assurance maladie ne peut pas faire plainte contre l´enregistrement ou le prix d´un médicament figurant dans la liste des spécialités. Il est un arrêt très important pour la partie plaignante qui souffre du Morbus Pompe, une maladie métabolique héréditaire qui conduit à une faiblesse musculaire progressive, et qui maintenant récupère complètement son traitement vital. Juridiquement et en général il s´agit aussi d´un arrêt très important pour toutes les autres personnes touchées par des maladies rares, parce qu´il aide, espérons, à prévenir telles lacunes de traitement provoquées par des procédures judiciaires longues et coûteuses dans l´avenir et à conduire à une meilleure égalité de traitement en Suisse. Voir aussi article en allemand: https://www.cash.ch/news/politik/bundesgericht-kpt-krankenkasse-muss-370000-franken-teure-behandlung-ubernehmen-499947